Harcèlement de Rue

Le harcèlement de rue…. Un phénomène nouveau ? Un mouvement féministe ? Une fatalité ? Le harcèlement de rue, c’est quoi au juste ?

Wikipédia nous dit ceci :

“L’expression « harcèlement de rue », traduction de l’anglais street harassement, est utilisée en Europe et en Amérique du Nord pour désigner des pratiques de harcèlement sexuel, subies principalement par des femmes dans l’espace public (lieux publics ou transports publics) de la part d’inconnus de sexe masculin.”

Ou encore

“L’expression est utilisée de façon extensive pour englober tous types d’actes d’objectification sexuelle (sifflement, tentative de séduction, remarque déplacée, etc.). Bien que certains propos prennent la forme de compliments, ces comportements peuvent être vécus par leurs cibles comme désagréables.”

Vous voulez des exemples concrets ? Une solution simple. Vous êtes une femme, sortez en ville en jupe et seule. Vous harcèlement de ruecomprendrez très vite ce qu’est le harcèlement de rue.

Ce n’est pas un nouveau phénomène qui fait le buzz à l’image de “Pokemon Go”, qui s’éteindra aussi vite qu’il est arrivé. C’est le quotidien de toutes les femmes du monde.

Mais qu’est-ce qui m’a décidé à vous parler de ça ? J’en ai parlé sur Snapchat la semaine dernière. Il m’est arrivé une petite “mésaventure” en allant travailler sur la plage. Je vous raconte.

Samedi dernier, il faisait vraiment super beau et comme mon amoureux vit à 50 mètres de la plage, j’ai eu envie d’aller y travailler une ou deux heures. J’ai préparé mes affaires, enfilé mon maillot de bain (bon un short et t-shirt aussi hein 😉 ). Je suis sortie et j’ai parcouru les 50 mètres qui me séparaient de la plage. J’avais 1 minute de marche, à peine… Et malgré le peu de monde que j’ai croisé, j’ai eu le droit de me faire siffler par un automobiliste …

Une fois sur la plage, je m’installe, je vous montre mon bureau pour l’après-midi sur Snapchat  Je réponds à vos messages, etc. Une jeune fille (17 ans à tout casser) vient me voir en mode pimbêche et me sort : “Hey, le mec là, il est pris. C’est MON copain. Alors t’arrête de le mater. Okaaaaaaaay !”. Est-ce que je lui réponds ou pas ? Vous me connaissez ! Je n’ai pas pu m’en empêcher 

“Euuuh ce truc là? Je préfère continuer à mater mon téléphone comme je le faisais plutôt que perdre mon temps à regarder le machin qui te sert de mec! T’inquiète pas personne ne te le piquera!” (Délicatesse quand tu nous tiens )

Désolée si j’en ai choqué quelques-uns, mais je n’aime pas vraiment qu’on vienne m’agresser sans raison. Bref. Je m’installe pour travailler sur mon article et je me visse les écouteurs dans les oreilles.

À peine 2 minutes plus tard, je vois une ombre s’approcher de moi. Et malgré mes écouteurs, j’entends un mec me demander si je suis toute seule. Je fais semblant de ne pas entendre. Le mec insiste en me demandant comment je vais. Comme je l’ignorais, le mec vient carrément me taper sur l’épaule!!!  J’enlève mes écouteurs et lui demande ce qu’il veut. Il me répond :

” Ça va? Tu es toute seule ?

~ Oui je vais bien merci. Et non je ne suis pas toute seule. Je suis avec mon ami imaginaire.

~ Ah ok. Je peux m’installer alors ?

~ Oui vers là-bas (en lui montrant l’autre bout de la plage qui fait au moins 1km de long) y’a de la place là-bas.

~ Non mais à côté de toi là !

~ Non je ne crois pas. ”

Et le mec s’installe à 2 mètres de moi et me regarde fixement en faisant des commentaires sur mon corps. Obligée de me déplacer ! 

Et ça ne fait que 15 minutes que je suis sur la plage.

5 minutes après, un groupe de jeunes hommes arrive et s’installe juste à côté de moi. Et ça n’a pas loupé. Deux d’entre eux sont venus me voir pour me demander si j’étais toute seule.

Petite parenthèse, les mecs sont un peu c*** je crois. Leur meilleure technique d’approche quand ils voient une fille seule, c’est de leur demander si elle est seule. Euuuuh est-ce que ça a déjà marché??? Non parce que vous passez juste pour des imbéciles les gars !  Parenthèse fermée

Je leur dis gentiment que oui je suis seule et que j’aimerai le rester et être tranquille pour travailler.

“Pas de soucis. Excuse-nous de t’avoir dérangé” Bon au moins ils ont été polis.  Mais malgré tout, ils continuaient à m’appeler, à me regarder, à faire des commentaires à la limite du . Donc à peine 30 minutes après mon arrivée sur la plage, je remballe mes affaires et je rentre plus qu’agacée.

Je continue ?

Le jour où j’ai décidé d’écrire un petit article sur ce sujet, je vais faire quelques courses. Mais je suis sans homme à mes côtés donc … sur le parking du supermarché, un mec est venu me parler alors que j’étais en train de prendre un caddie. “Charmante. Célibataire ?”  Rhoooo mais crotte. On ne peut même pas faire ses courses tranquille en fait. Si je m’attendais à la suite… “Oh c’est bon ferme ta gueule connasse. Rentre chez toi sale pu**” (Oui celui là je vous l’épargne ^^ )

harcèlement de rueJe ne vais pas continuer à vous raconter les nombreuses fois où je me fais importuner lorsque je sors, ça serait trop long.

En conclusion, une Femme, qu’importe sa tenue, l’endroit, l’heure… Si cell- ci n’est pas accompagnée d’un autre être humain de type masculin, devient donc un objet public. Il est également convenu que chaque personne la croisant, a évidemment le droit (pour certains ça deviendrait même un devoir…) d’interrompre l’activité de cette Femme avec un commentaire, un “compliment”, un sifflement. Et cette même Femme doit bien entendu, accepter et remercier ce mâle pour l’attention qu’il lui a porté.

La Femme est une chose appartenant à celui qui le désire.

Et si par malheur mesdames, vous vous rebellez, soyez prêtes à essuyer des insultes et pour certaines malheureusement, un harcèlement plus intense allant même parfois jusqu’à des actes de violence.

Voilà ce qu’est le harcèlement de rue.

Est ce normal ? NON

Est ce acceptable ? NON

Alors Messieurs, la prochaine fois que vous croiserez une femme seule dans un lieu public, aussi attirante soit-elle, gardez vos compliments pour vous. Parce que même si ça part d’une bonne intention, même si c’est gentil, c’est peut-être la deuxième, cinquième ou même la dixième fois de la journée que cette femme subit ce genre de choses…

Il y a des lieux pour faire des rencontres. Mais le supermarché, la banque, la poste, la laverie (Oui ça m’est déjà arrivé plusieurs fois ) ne sont absolument pas des endroits où nous, les femmes, avons envie de nous faire aborder. Mais vraiment pas !

Sur ces bonnes paroles, je vais m’arrêter là. Il y aurait tellement de choses à dire à ce sujet. Comme le fait que quand une Femme “se plaint” d’être VICTIME de harcèlement de rue, elle a le droit à ce genre de réponse :

“Nan, mais ça partait d’une bonne intention !”  ….. Oui alors le mec me traite de bonnasse, je ne réponds pas, il me suit et me viole, mais ce n’est pas grave. Ça partait d’une bonne intention !

“Ouai, mais t’as vu comment tu es habillée !”  ….. Ah mince ! Euh, mais en fait, je suis en pantalon et col roulé. Mais oui, c’est de ma faute, je n’aurai pas dû prendre mon corps….

“Oui mais tu as vu l’heure à laquelle tu es sorti!” …… Et alors ! JE SUIS VICTIME. Quand on se fait cabrioler, on ne t’accuse pas d’avoir une porte d’entrée, donc on cherche! Oups pardon je m’emporte 

 

Allez n’hésitez pas à partager cet article pour faire réagir ces messieurs et leur faire comprendre que NON ça ne se fait pas ! 

Laissez-nous aussi vos anecdotes, vos petites histoires…

Je vous embrasse fort.

Soyez fortes les filles. Nous vaincrons ! 

 

Bye

Entrez dans mon monde !

Faites vous aussi partie de la grande famille du Petit Monde de Kay ! Recevez chaque article par email avant tout le monde, des contenus exclusifs chaque mois... Des concours vous seront aussi réservés !
VIP

© Copyright     •     Site réalisé par Rhéaliss Digital     •     Mentions Légales (RGPD)

Bienvenue sur Le Petit Monde de Kay. En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer